États-Unis : les policiers new-yorkais en charge des crimes sexuels au cœur d’une enquête pour sexisme

© anouchka / iStock

Les deux procureurs fédéraux de New York disent avoir pris connaissance « d’informations préoccupantes » sur la manière dont la cellule mène ses dossiers.

Elle a inspiré la célèbre série télé « New York, unité spéciale ». La Special Victims Division de la police de New-York (NYPD), une importante cellule chargée des crimes sexuels, fait l’objet depuis jeudi 30 juin d’une grande enquête de la justice fédérale américaine. En cause : sa politique « sexiste » à l’égard de victimes d’agressions sexuelles.

Lire aussi >> Vie privée, utilisation pro et menaces de mort : plongée dans le téléphone d'une policière

Les deux parquets des procureurs fédéraux de New York – Manhattan et Brooklyn – pointent « des carences chroniques depuis plus de dix ans » au sein de cette unité, notamment « l’incapacité à conduire le début d’une enquête » policière. Pire, selon les procureurs, les victimes peuvent se sentir « honteuses, agressées et traumatisées » par les enquêteurs. « Les victimes de crimes sexuels méritent des enquêtes aussi rigoureuses et sans préjugés que ce que le NYPD fait pour d’autres types de crimes », a averti le procureur de Manhattan, Damian Williams. Son homologue de Brooklyn Breon Peace a ajouté « avoir pris connaissance ces derniers mois d’informations préoccupantes […] sur la manière dont la Special Victime Division mène ses enquêtes depuis de nombreuses années ».

Examen complet des procédures et formations des enquêteurs

La justice fédérale conduira un « examen complet des politiques, procédures, et formations des enquêteurs de la cellule en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles