À 21 ans, Arya Rajendran devient la plus jeune maire de l’Inde

Anaïs Guillon
·2 min de lecture

Grâce à sa détermination, l’étudiante en mathématiques vient d’être élue à la tête de Trivandrum, la capitale de l’État du Kerala. Un symbole fort dans un pays où la part des femmes dans les assemblées nationales s’élève à seulement 14%.

Depuis une semaine, Arya Rajendran fascine l’Inde. Lundi 28 décembre, elle a été élue maire de Trivandrum, la capitale de l'État du Kerala, à la pointe sud-ouest de l’Inde. À seulement 21 ans, l’étudiante en mathématiques va diriger une ville d’un million d’habitants. Une première dans le pays. Une trajectoire inédite qui ne doit rien au hasard.

Un engagement familial

Fille d’un père électricien et d’une mère employée d’une compagnie d’assurances, Arya Rajendran a été sensibilisée à la politique dès le plus jeune âge. Ses parents sont des membres actifs du Parti communiste indien. Son premier souvenir remonte à ses cinq ans, lorsqu’elle a adhéré au Balasangam, une importante organisation regroupant les jeunes communistes. Convaincue de la nécessité de s’engager pour le Parti, Arya Rajendran est devenue la présidente de l’organisation lors de ses études à l’université. « Les étudiants et les jeunes doivent prendre part à la politique dès leur plus jeune âge. Nous sommes des êtres sociaux. Donc nous devons avoir une opinion claire sur le futur que nous souhaitons pour notre pays. Je suis née et j'ai été élevée comme une communiste. J'ai foi en mes convictions politiques, j'ai foi dans mon parti », explique-t-elle sur Republic TV.

LIRE AUSSI >> Politique: où sont les femmes ? 

Une campagne axée sur la gestion des déchets et la santé

Rapidement, l’engagement de l’étudiante a fait d’elle une figure...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi