À 23 ans, cette demandeuse d'asile érythréenne a traversé sept pays pour arriver au Royaume-Uni

© I-Images / ABACA

Hayat, 23 ans, a traversé et vécu dans sept pays avant d'arriver au Royaume-Uni, avec l'espoir d'y être en sécurité. Mais elle a une nouvelle angoisse : le projet de Londres d'expulser au Rwanda les migrants arrivés illégalement.

La jeune femme, dont le prénom a été changé, passe ses journées à errer autour de l'hôtel de Londres où elle est hébergée. Elle n'a pas le droit de travailler, elle n'a pas de famille, elle n'a pas assez d'argent pour se déplacer dans la capitale britannique.

Elle est arrivée au Royaume-Uni par bateau depuis la France en juillet 2021. « J'attends mon second entretien » pour la demande d'asile, explique-t-elle. « Tous les jours, j'attends que démarre une nouvelle vie. Mais ça n'arrive pas. (...) Pour les réfugiés, il n'y a pas de futur. » La vie semble l'avoir déjà essorée. Hayat a quitté l'Erythrée, pays d'Afrique de l'Est, en 2016, alors qu'elle n'avait que 16 ans. « J'ai de gros problèmes avec le gouvernement », raconte-t-elle dans un anglais hésitant.

« Je voulais aller à l'école, pas devenir un soldat. »

Hayat a dû arrêter l'école pour gagner de l'argent pour sa famille, mais peu après, elle a reçu un courrier exigeant qu'elle rejoigne l'armée. Elle a alors fui. « Je voulais aller à l'école, pas devenir un soldat. »

Le périple ne faisait que démarrer. « Je suis allée au Soudan, à pied. C'était difficile. J'y ai passé quatre mois. Puis je suis allée en Égypte, dans une petite voiture, puis je suis allée en Italie. J'ai passé quinze jours en mer. Puis la Suisse, pendant 5 ans. Mais ils ont refusé deux fois ma demande d'asile. Je suis alors allée en France ». « Beaucoup de gens allaient au Royaume-Uni », affirmant...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi