Publicité

À Avignon, des affiches de Macron grimé en Hitler, une enquête ouverte

Un graffiti de l’artiste Lekto représentant Emmanuel Macron en Adolf Hitler à Avignon, le 3 avril 2023.
Un graffiti de l’artiste Lekto représentant Emmanuel Macron en Adolf Hitler à Avignon, le 3 avril 2023.

L’image du chef de l’État utilisée provient de la fresque réalisée par le graffeur Lekto il y a plusieurs semaines.

AVIGNON - Dans la nuit de mercredi à jeudi, des affiches représentant Emmanuel Macron grimé en Adolf Hitler ont fleuri dans les rues d’Avignon, dans le Vaucluse.

Une trentaine d’affiches ont été placardées sur des espaces réservés aux encarts publicitaires, de la gare au tribunal et jusqu’aux abords de la préfecture, rapporte France Bleu ce jeudi 18 mai.

Sur ces affiches, on peut notamment lire le texte « la désobéissance civile devient un devoir sacré quand l’État devient hors-la-loi ou corrompu ». L’image du président de la République représentée est tirée de la fresque déjà existante - puis effacée - où il était grimé en Adolf Hitler.

Cette peinture murale, réalisée par le graffeur Lekto sur un transformateur électrique à l’entrée nord-est d’Avignon, en bordure d’une route départementale, dépeignait le chef de l’État en costume, les cheveux grisonnants et les chiffres « 49.3 » lui faisant office de moustache.

Les affiches vont être enlevées

À La Provence, un élu de la Ville annonce que les affiches vont être enlevées « dans les plus brefs délais ». Le quotidien régional ajoute que la mairie va porter plainte.

Le parquet d’Avignon a par ailleurs ouvert une enquête pour injure publique envers le président de la République et provocation à la rébellion, selon une source judiciaire à BFMTV.

Le ou les auteurs de ce placardage sauvage encourent des peines de deux mois de prison et 7 500 euros d’amende au titre de la provocation à la rébellion, et 12 000 euros d’amende délictuelle pour l’injure au président, a précisé à l’AFP la procureure d’Avignon Florence Galtier.

« Jusqu’où iront-ils dans l’indignité et dans l’abject ? Il est grand temps de sanctionner de la façon la plus sévère possible ceux qui s’adonnent à de telles campagnes odieuses », s’est indigné sur Twitter le président de la région Paca Renaud Muselier.

VIDÉO - Kanye West demande aux gens de 'pardonner à Adolf Hitler'