À cause de l’inflation, de nombreuses personnes renoncent à leurs séances chez le psy

Cottonbro

Le coût indéniable de la santé mentale. En France, une séance chez le psychologue coûte en moyenne entre 50 et 70 €. À raison de plusieurs consultations par mois, le budget alloué aux soins peut devenir difficile à intégrer à l'enveloppe mensuelle. Bien que des centres médicaux psychologiques, des points d’accueil écoute jeune ou encore des bureaux d’aide psychologique universitaires permettent d’accéder à ces soins gratuitement, l’attente parfois trop longue, l’accès difficile ou l’absence d’offre adaptée à la situation personnelle poussent certains à se tourner vers des soins plus coûteux, fragilisant ainsi leurs finances.

“De nombreux·ses patient·es annulent leur session en me disant qu’iels ne sont plus capables de se le permettre. Il y a certains clients que je n’ai pas vus pendant des mois et lorsqu’ils sont revenus ils étaient dans un état psychologique pire qu’avant”, assure Carly Dober, psychologue australienne, pour The Guardian. Elle a ainsi pu constater qu’en raison de l’inflation, une part importante de sa patientèle venait moins souvent que l’exige le “plan établi pour leur traitement” mettant à mal les bénéfices de la thérapie.

Outre le fait d’être fondamental pour accéder au soin, l’argent est un élément clé de la santé mentale. En 2019, un sondage réalisé par The Ascent auprès d’Américain·es endetté·es révélait l’impact de leur situation financière sur leur santé mentale. Ainsi, 38 % des personnes interrogées déclaraient que leurs dettes nuisaient à leur sommeil (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici ce que signifient vraiment ces 8 rêves que nous faisons le plus fréquemment
Plus d'un milliard de jeunes pourraient subir des pertes d'audition à cause de leurs habitudes d’écoute
Comment pratiquer la “cohérence cardiaque”, cette technique de respiration qui chasse rapidement le stress ?
Fini le pipi ! Le premier test salivaire de grossesse est en passe d'être commercialisé
Le taux de fécondité mondial est en baisse et c’est à cause de la (mauvaise) qualité du sperme