À quelle fréquence faut-il (vraiment) laver ses soutiens-gorge ?

Capucine Tissot

Plus fragiles que le reste de notre garde-robe, nos soutiens-gorge nécessitent un entretien particulier. Mais en matière de lessive, difficile de savoir quand il est temps de les laver. En période de confinement à cause de l'épidémie de Coronavirus, on en profite pour se concentrer sur le sujet.

Si chacune a ses petites habitudes pour entretenir ses vêtements, il est souvent plus difficile de développer les mêmes mécanismes pour ce qui est de l’entretien de sa lingerie, notamment de ses soutiens-gorge. Contrairement au reste de sa garde-robe, il peut être difficile de savoir à quelle fréquence il faut laver son soutien-gorge : faut-il le laver tous les jours ? Tous les trois jours ? Une fois par semaine ? 

Faut-il laver son soutien-gorge après chaque utilisation ?

S’il n’y a pas de réponse miracle à cette question, il est certain que laver son soutien-gorge après chaque utilisation est le meilleur moyen de l’abîmer. Un passage en machine trop régulier abîme les pièces de lingerie, d’autant plus s'il s'agit de lingerie fine ou en dentelle. Si vous tenez absolument à laver votre soutien-gorge à chaque utilisation pour des raisons d’hygiènes, privilégiez donc un lavage à la main ou en machine au programme soie.

Comment laver ses soutiens-gorge ?

Pour éviter d'abîmer vos pièces de lingerie, mieux vaut privilégier le lavage à la main. Pour cela, utilisez de l'eau tiède et une lessive pour linge délicat. Laissez tremper quelques minutes et frottez délicatement. Rincez à l'eau froide et laissez sécher. Si par manque de temps ou de motivation le lavage à la main n'est pas une option, mettez le soutien-gorge dans un filet de lavage avant de le glisser en machine. Privilégiez toujours une lessive pour linge fragile et réglez votre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi