À l'école, Emmanuel Macron "se vivait déjà comme un être à part" : les confidences d'un ancien camarade

·2 min de lecture

Rapprocher les trajectoires d’Emmanuel Macron et Edouard Louis, il fallait oser. Le premier, âgé de 43 ans, est chef de l’Etat depuis 2017. Le second, âgé de 28 ans est écrivain, et a connu le succès à peu près à la même période, avec ses livres En finir avec Eddy Bellegueule et Qui a tué mon père. Hervé Algalarrondo, qui connaît bien la Picarde, a entrepris, pour les besoins de son ouvrage, de revenir sur les traces de leur enfance dans la région, entre Amiens et le Vimeu. En comparant leurs Deux jeunesses françaises, le journaliste leur trouve un rêve commun : celui “s’arracher à leur ville, à leurs enfances, à leurs familles” pour “fuir vers la Capitale [...] accomplir leur destin personnel et se faire un nom.” La suite, on la connaît : on sait qu’ils y parviendront. Pour son livre, publié le 20 janvier 2021 aux éditions Grasset, l’auteur a retrouvé les anciens professeurs d’Emmanuel et Edouard ainsi que “les très proches ou anciens amis”... ou encore les camarades de classe. Une plongée passionnante dans la jeunesse hors du commun de ces jeunes surdoués, qui révèle de nombreuses anecdotes. Le lecteur pourra ainsi en apprendre davantage sur le passage au lycée de l’actuel président de la République française.

“Quand les élèves de sa classe de sixième ont commencé à préparer leur communion solennelle, Emmanuel a demandé à se joindre à eux, donc à être également baptisé puisqu’il ne l’avait pas été à la naissance”, écrit Hervé Algalarrondo. “Pourquoi cette double requête ? Un camarade de classe, Renaud, assure que ce n’est pas ‘par conformisme.’” Renaud, ancien compagnon de route d'Emmanuel Macron, explique ainsi au journaliste : “Emmanuel ne s’est jamais senti de plain-pied avec les autres élèves. Tout en étant sympa avec tout le monde, il se vivait comme un être à part.” Celui qui épousera sa professeure de Théâtre Brigitte Macron était, selon les dires de ses camarades et de ses instituteurs, un élève “modèle.” Le fameux Renaud, qui est aujourd’hui professeur d’Histoire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite