À Londres, la Fashion Week pleure la perte d’Elisabeth II

©Spotlight

Ébranlée par le décès de la reine Elisabeth II, la Fashion Week de Londres a vu ses créateurs rendre des hommages marquants à la souveraine disparue.

Le Royaume-Uni est en deuil. Depuis l’annonce de la disparition d’Elisabeth II, décédée le 8 septembre dernier, les Anglais se réunissent par milliers autour de ses résidences royales et de son cercueil, exposé à Westminster Hall jusqu’à lundi matin, pour rendre un ultime hommage à la souveraine. Les funérailles, qui ont eu lieu ce 19 septembre, ponctuent une période de deuil national de douze jours. Hasard du calendrier, ce jour devait initialement marquer la fin de la Fashion Week de Londres. Considérée comme l’une des quatre semaines de la mode les plus importantes de l’industrie, elle fut néanmoins écourtée, les défilés étant interdits le jour des obsèques de la reine. De quoi semer la pagaille dans le calendrier officiel.

Lire aussi : Comment la Fashion Week de New York est revenue en force

Un calendrier bousculé

Qui dit un jour de moins, dit réorganisation complète. À l’annonce du décès de la reine, le British Fashion Council (BFC) annonçait l’interdiction des shows le lundi et des soirées annexes, par respect pour la mémoire de la souveraine. L’organisme encourageait néanmoins les maisons de mode à maintenir leurs présentations. Mais pour certaines d’entre elles, pas question de défiler en période de deuil. Manquant notamment à l’appel, Burberry et Raf Simons, qui ont préféré reporter leur défilé. Ceux initialement prévus ce lundi 19 septembre se sont vus attribués une nouvelle date, non sans mal.

« On...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi