À New York, il est désormais interdit de louer un Airbnb moins de trente jours d’affilée

La polémique autour des locations touristiques de courte durée continue de faire des vagues, avec des législations de plus en plus restrictives dans de nombreuses villes à travers le monde. À cet égard, la ville de New York a décidé d'interdire les locations de type Airbnb lorsque leur durée est inférieure à trente jours, a relaté Le Figaro le 7 septembre, confirmant ainsi une information du média francophone new-yorkais cnewyork. Cette mesure drastique vise à remettre ces logements sur le marché de la location à long terme pour les New-Yorkais qui vivent et travaillent dans la ville qui ne dort jamais.

Après de longues batailles judiciaires et plusieurs procès perdus, les plateformes de location telles qu'Airbnb doivent désormais se conformer scrupuleusement à ces règles contraignantes. Toutefois, il existe deux exceptions : les appartements de "classe B" situés dans des immeubles, correspondant à ceux qui sont classés en surfaces commerciales en France et concernant des locaux exclusivement destinés à la location touristique ; les logements de particuliers peuvent également être loués pour moins d'un mois, à condition que le propriétaire reste sur place. L'Office of Special Enforcement (OSE) sera chargé de veiller à l'application stricte de ces nouvelles règles à New York.

La question qui se pose maintenant est de savoir si les réglementations sur les locations touristiques vont s'étendre à d'autres villes. Certaines communes françaises, comme La Baule-Escoublac, ont déjà mis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite