À Nice, l'exposition Hokusai attire une vague de spectateurs

© GIUSEPPE CACACE / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À Nice, l'exposition des estampes d'Hokusai, peintre japonais du  XVIIIᵉ siècle au musée départemental des arts asiatiques attire un monde fou. Depuis le vernissage de l'exposition, en octobre dernier, le musée des arts asiatiques de Nice ne désemplit pas.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

D'après Adrien Bossard, directeur du musée, cette situation est inédite : "On s'attendait au succès mais à ce point, je dois vous avouer que non", explique-t-il au micro d'Europe 1.

"La Vague" déferle

Une œuvre rare, mais bien connue, attire tous les regards. Le tirage original de "La Vague" date de 1830. "C'est un monument qui, contre toute attente, est assez petit puisqu'il fait 26 cm de haut par 37 de large à peu près. Et les gens sont surpris", explique Adrien Bossard.

>> LIRE AUSSI - "La grande vague" Hokusai déferle sur le Grand Palais

"La Vague" est une source d'inspiration inépuisable. Le compositeur Claude Debussy s'en inspira pour sa pièce "La Mer". Le chef-d'œuvre d'Hokusai déferle à l'infini dans notre quotidien. Elle est même utilisée dans nos téléphones portables : "c'est l'une des rares œuvres qui bénéficie d'une émoticône", Adrien Bossard.

Avec cette exposition, le musée départemental des arts asiatiques de Nice enregistre un record avec plus de 45.000 visiteurs.


Lire la suite sur Europe1