À Paris, "l'Arc de Triomphe empaqueté" de Christo a pris ses quartiers place de l'Étoile

·1 min de lecture

La dernière oeuvre de l'artiste-plasticien Christo, mort en mai 2020, s'apprête à voir le jour. À Paris, l’Arc de Triomphe a revêtu en ce début de semaine un long drap blanc, bleu et rouge. De quoi attiser la curiosité des passants, place de l'Étoile. En effet, l’un des plus célèbres monuments de Paris sera emballé jusqu’au 3 octobre prochain, faisant d’une réalité le rêve de Christo et Jeanne-Claude de signer l’œuvre L’Arc de Triomphe empaqueté, imaginée en 1961. En mai 2020, l’artiste bulgare mourrait à l’âge de 84 ans.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Tout le monument est recouvert d'un tissu argenté qui reflète la lumière du soleil et ondule avec le vent. Des ouvriers descendent progressivement en rappel sur une des façades pour accrocher les derniers fils au niveau du sol. Les curieux ont le nez levé au ciel. Michelle vient voir l'avancée du projet tous les jours : "Déjà, ça le rend beaucoup moins sévère. C'est un magnifique drapé. Je pense qu'il va très bien prendre la lumière. C'est comme un énorme paquet cadeau et Christo nous fait des cadeaux à chaque fois qu'il emballe un monument. C'est un travail de titan et d'une précision incroyable, magnifique." En 1985 déjà, Christo faisait de Paris sa muse en empaquetant le Pont-Neuf.

Une œuvre autofinancée

Le projet a coûté 14 millions d'euros, une somme qui fait grincer des dents. Alors, sur le site officiel du monument parisien, il est spécifié que l’œuvre est &quo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles