À Paris, le musée de Cluny, dédié au Moyen Âge, retrouve sa splendeur

Un aménagement pour rendre accessible le parcours aux fauteuils roulant et aux poussettes, une entrée plus grande et la rénovation des vestiges gallo-romains. Certaines œuvres ont aussi profité d'un petit dépoussiérage, comme la fameuse tapisserie de "La dame à la Licorne", ou certaines statues décapitées, qui ont retrouvé leur forme d'origine. Pas moins de 23 millions d’euros ont été dépensés pour s'offrir ce nouveau musée, avec un nouveau parcours, chronologique qui débute par une salle, immense aux voûtes hautes de 14 mètres : le frigidarium, qui porte bien son nom, idéal en cette saison.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Il fait frais, c'est une pièce qui a toujours été conviviale", déclare Séverine Lepape, qui assure que c'est sa pièce préférée, celle qui referme le joyau de cette institution : "La dame à la Licorne." Six tapisseries et un mystère : cinq définissent les cinq sens et la dernière, intitulée "À mon seul désir", reste énigmatique depuis la fin du 15e siècle. "Pour moi, c'est la représentation de l'homme : du charnel et de l'intellectuel", avance la directrice du musée de Cluny.

Précieux objets

thumbnail_IM 2000
thumbnail_IM 2000

© MARIE GICQUEL / EUROPE 1

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles