À Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) : « J’ai un copain qui dit que ce sera Mélenchon ! »

© Thomas André

À l’occasion du premier tour des élections législatives, ce dimanche 12 juin, les électeurs de la 2ème circonscription de Seine-Saint-Denis se sont généralement peu mobilisés dans les urnes. Au niveau national, à 17 heures, le département était un de ceux qui avaient voté le moins, avec seulement 27,72 % de participation.

Cachés sous les stores ces cafés, à l’ombre du soleil torride de début d’été, les riverains sirotent des verres en terrasses tandis que les enfants s’amusent sur la place Jean Jaurès. À Saint-Denis, ce dimanche 12 juin, l’ambiance est à la détente. Elle l’est moins dans les bureaux de vote pour ce premier tour des élections législatives.

Quelques centaines de mètres  plus loin, au bureau de vote de l’école élémentaire Jean Vilar, il règne un silence caverneux, et l’isoloir est décidément peu plébiscité par les électeurs de la 2ème circonscription de Seine-Saint-Denis. « Ça a pas mal voté depuis ce matin. On était même au-dessus de la moyenne nationale à midi », assure tout de même Thibault, assesseur de 42 ans. Mais les chiffres globaux ne sont pas si optimistes : à 17 heures, la Seine-Saint-Denis était l’un des départements qui avait le moins voté sur tout le territoire, avec seulement 27,72 % de participation, pour une moyenne nationale à 39,42 %.

L’union de gauche sur toutes les lèvres

Dans ce bastion de la gauche, qui a élu député le communiste Stéphane Peu en 2017, la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes) a fait de gros efforts pour garder le sortant en place, maintenant que le PCF a rallié l’union des gauches. Et la stratégie semble avoir été payante. Les électeurs ne parlent que de Jean-Luc Mélenchon et de l’alliance qu’il représente. Pas un seul des interrogés ne dit avoir...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles