"Ça ne me fait plus peur" : Selena Gomez se confie sur sa bipolarité

"Je vais être très ouverte avec tout le monde à ce sujet. J'ai été dans quatre centres de traitement", déclare Selena Gomez au magazine Rolling Stone. Dans un entretien exclusif à l'occasion de la sortie de son documentaire My Mind and Me (disponible ce 4 novembre sur Apple TV), la chanteuse et actrice de 30 ans s'est confiée sans filtre, notamment sur son rapport à sa bipolarité, diagnostiquée tardivement. Elle avait confié souffrir de ce trouble dans un live Instagram, en 2020.

La bipolarité est une maladie psychique chronique responsable de dérèglements de l'humeur avec le plus souvent une alternance d'états d'exaltation et de dépression, comme le décrit Ameli.

"Je pense que lorsque j'ai commencé à atteindre le début de la vingtaine (...) j'ai commencé à sentir que je ne contrôlais pas ce que je ressentais, que ce soit vraiment génial ou vraiment mauvais", confie-t-elle. Mais Selena Gomez a préféré combattre et comprendre sa maladie au lieu de s'écrouler. "En apprendre plus sur cette maladie m'a vraiment aidée. Ça ne me fait plus peur."

Selena Gomez mentionne cependant qu'avant d'arriver à une certaine stabilité, elle a traversé des épisodes très sombres. Dépressive, elle a nourri des pensées suicidaires qui l'ont tirée vers le bas. "Je m'isolais, je n'étais plus capable de bouger de mon lit, je ne voulais pas qu'on me parle. Mes amis m'apportaient de la nourriture parce qu'ils m'aimaient, mais aucun d'entre nous ne savait ce...

Lire la suite


À lire aussi

Hillary Clinton : a-t-on sous-estimé la peur des femmes de pouvoir ?
Violences conjugales, #MeToo... Alexandra Lamy se confie sur ses engagements féministes
"On n'en guérit pas" : Corinne Masiero se confie sur l'inceste dont elle a été victime