"Ça va barder", une expression menaçante venue de l'armée française

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Mardi, l'animateur d'Europe 1 revient sur les racines de la peu enviable formule "manger à tous les râteliers".

Quand les esprits s'échauffent, quand on est tout proche d'un clash,  ou qu'un enfant refuse de ranger sa chambre, une expression résume l'ambiance orageuse sur le point d'éclater : "ça va barder". Pourtant, rien à voir avec une colère des dieux qui serait sur le point de tomber. C'est plutôt du côté de l'univers militaire qu'il faut aller chercher les origines de cette expression.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

À la fin du 19e siècle, dans le jardon de l'armée, "barder" signifie que l'on est obligé d’accomplir une corvée, un travail pénible que personne n'a envie de faire. Un "bard" était alors une civière, et transporter les blessés était toujours une tâche ardue.

De la pénibilité à la colère

Dans des temps encore plus reculés, la barde était une armure particulièrement lourde portée à la fois par les chevaliers et leur monture. Le point commun à tout ça, la lourdeur. Si personne ne sait vraiment comment on est passé de la pénibilité à la colère, l'origine militaire est renforcée par l'expression argotique "ça va barder pour ton matricule".

Pour dire "ça v...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles