Des écoles américaines portent plainte contre les réseaux sociaux pour atteinte à la santé des enfants

Andrea Piacquadio

Les instituteurs et institutrices de Seattle contre-attaquent. Alors que leurs élèves sont de plus en plus accros aux réseaux sociaux, le personnel des écoles publiques de cette ville de l’ouest des États-Unis a porté plainte contre TikTok, Instagram et autres Snapchat le 6 janvier dernier, rapporte la radio américaine NPR. Iels accusent ces entreprises de porter atteinte à la santé mentale des enfants. Plus spécifiquement, les personnels éducatifs mettent en avant une aggravation des cas d’anxiété, de dépression, de troubles alimentaires, mais aussi de cyberharcèlement.

Selon les écoles de Seattle, cette utilisation accrue des réseaux sociaux a des effets directs sur les activités et le fonctionnement scolaire. Certaines ont dû embaucher de nouveaux spécialistes de la santé mentale et/ou former les instituteur·ices à ces risques. Des cours sur les effets des réseaux sociaux sont régulièrement mis sur pied.

Ces entreprises “ont réussi à exploiter les jeunes cerveaux, rendant des dizaines de millions d’élèves accros à l’usage excessif de leurs réseaux, à travers le pays”, peut-on lire dans la plainte. Il ne s’agit pas là de s’attaquer à ce que permettent les réseaux détenus par Meta, Google, Snap et TikTok – protégés par une loi fédérale concernant ce que les utilisateur·ices postent sur leur plateforme –, mais ce qu’ils sont intrinsèquement.

Selon les plaignant·es, “les mis en cause recommandent et promeuvent des contenus dangereux aux jeunes, notamment autour de la glorification (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La première application entièrement dédiée au sexting vient d'être créée, et elle est française !
Les données des utilisateurs adolescents sur Instagram et Facebook seront bientôt invisibles aux publicitaires
Voici comment l’utilisation des réseaux sociaux transformerait le cerveau des ados, selon la science
ChatGPT : c’est quoi cette IA qui révolutionne le monde de la tech et pourrait tuer Google ?
Environnement, crimes, terrorisme… quels sont les dangers du métavers et comment les limiter ?