Les écoles au cœur des nouvelles restrictions annoncées par le gouvernement

Anaïs Guillon
·2 min de lecture

Un an après le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a annoncé mercredi, suivi par Jean Castex devant l’Assemblée nationale ce jeudi, de nouvelles restrictions sanitaires pour tous les Français. Au programme : un élargissement des mesures de freinage à toute la France, le maintien du couvre-feu à 19h, l’interdiction de consommer de l’alcool dans l’espace public et la fermeture des écoles pour trois semaines.  

« Si nous restons unis, solidaires, si nous savons nous organiser, alors nous verrons le bout du tunnel et nous nous retrouverons », a déclaré Emmanuel Macron qui a estimé avoir choisi la meilleure stratégie en ne reconfinant pas le pays fin-janvier, contrairement à plusieurs pays européens. Mais, face à un « virus plus contagieux et plus meurtrier », le chef de l’État a annoncé que de nouvelles mesures de restrictions étaient désormais nécessaires. « Nous faisons face à une nouvelle donne. Nous sommes entrés dans une course de vitesse », a-t-il déclaré.

A lire aussi >> Charge mentale et confinement : comment éviter la surchauffe  

Fermeture des écoles pendant trois semaines 

Face aux derniers chiffres de circulation de l'épidémie en milieu scolaire, le Président a décidé de fermer, dans tout le pays, les crèches et les écoles pendant trois semaines, les collèges et les lycées pendant quatre semaines. Cela comprend une première semaine de cours en distanciel, à partir de mardi prochain, sauf pour les enfants des soignants et quelques autres professions, de même que pour les enfants en situation de handicap. Jean Castex a déclaré ce jeudi devant l’Assemblée nationale que la liste des parents prioritaires concernant les places en crèche serait disponible ce vendredi.  

Suivront les deux semaines de vacances, sans distinction selon les zones A, B et C. Ensuite, la situation variera selon le niveau des élèves. Les collégiens et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi