Écoles fermées : comment obtenir un arrêt de travail indemnisé si vous devez garder vos enfants ?

Le coronavirus Covid-19 continue de gagner du terrain. Le bilan ne cesse de s’alourdir de jour en jour. L’épidémie de nouveau coronavirus touche désormais près de 151 000 personnes à travers le monde. Du côté de l’Hexagone, 5 423 cas confirmés sont recensés. Et à ce jour, le virus a provoqué 127 décès sur le sol français*.

Crèches, écoles, collèges, lycées, universités… Tous les établissements scolaires sont fermés à partir de ce lundi 16 mars jusqu’à nouvel ordre. Cette mesure, annoncée par le président de la République, lors de son allocution le 12 mars dernier, a été prise pour "protéger les enfants" et "réduire la propagation du nouveau coronavirus". En effet, selon Emmanuel Macron, le Covid-19 se transmet et se propage plus rapidement par l’intermédiaire des enfants, souvent porteurs sains du virus.

Cette mesure, l’une des plus fortes et radicales annoncées, bouleverse le quotidien des parents qui doivent désormais allier à la fois garde d’enfants et vie professionnelle. Les parents qui ne peuvent pas faire garder leurs enfants pourront rester chez eux afin de s’en occuper. Ils seront considérés en arrêt de travail et seront donc indemnisés par la Sécurité sociale.

Le président de la République a également averti lors de son discours que des services de gardes seront mis en place "région par région", notamment pour les enfants des "personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire", soit les personnes travaillant dans les services sanitaires, hospitaliers et de secours, pour qu’ils puissent continuer à aller au travail.

Comment déclarer son arrêt de travail ?

L’Assurance Maladie a mis en place un nouveau service "déclare.ameli.fr" pour simplifier les demandes d’arrêts de travail des parents contraints de rester à domicile pour s’occuper de leurs enfants, en raison de la fermeture des structures d’accueil de jeunes enfants et des établissements scolaires. Pour bénéficier de cet arrêt de travail, les parents n’ont pas besoin d’être malade.

Cette plateforme

(...) Cliquez ici pour voir la suite