En Écosse, les protections hygiéniques bientôt gratuites pour toutes ?

Margot Ruyter

Le Parlement écossais a voté mardi 25 février pour la gratuité des protections hygiéniques pour toutes les femmes. Une mesure prise en charge par l’État à hauteur de 28 millions d’euros annuels, si le projet de loi est adopté.

C’est une première dans le monde. L’Écosse s’est illustrée mardi 25 février en devenant le premier pays qui pourrait fournir gratuitement des protections hygiéniques à toutes les femmes, sans condition d’âge ou de ressources. À l’initiative de la députée Monica Lennon, la proposition de loi prévoit la distribution de tampons et de serviettes hygiéniques dans des lieux prévus à cet effet : pharmacies, centres d’accueil de jeunes et cabinets médicaux, rapporte la « BBC ». La mesure n’a rencontré aucune objection au sein du Parlement. En effet, 112 parlementaires ont approuvé la réforme avec aucun vote contre et seulement une abstention. La députée Monica Lennon avait défendu son projet de loi, indiquant que la mesure marquerait «un tournant en normalisant les menstruations en Écosse et en envoyant le signal tangible du sérieux avec lequel notre parlement prend en compte les questions de genre», a-t-elle soutenu lors du débat parlementaire. 

Un pays pionnier en la matière

En 2018 déjà, l’Écosse avait été le premier pays à voter la distribution gratuite de protections hygiéniques à l’école et à l’université. Depuis septembre 2018, des protections hygiéniques sont proposées en libre-service dans toutes les écoles et universités du pays. Le gouvernement écossais avait alors débloqué 5,2 millions de livres (6,2 millions euros). 

En Grande-Bretagne, cinq jours de règles coûtent environ 8 livres par mois, soit...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi