A écouter : rad cartier exhume le street CD avec sa collection “VT ZOOM”

Théo Dubreuil
·1 min de lecture
rad cartier - VT ZOOM V (capture d'écran de YouTube)
rad cartier - VT ZOOM V (capture d'écran de YouTube)

Quintessence du rap francophone des années 2000, le street-album (porté par Nisay ou Seth Gueko) a largement perdu ses lettres de noblesse depuis l’avènement des plateformes de streaming et des mixtapes surproduites – qui n’ont de mixtapes que le nom – consistant à évacuer les faces B d’un album paru ou à venir. Avec VT ZOOM, c’est pourtant l’un des artistes les plus avant-gardistes du paysage du rap francophone qui ressuscite ce format mésestimé depuis une dizaine d’années : rad cartier. Membre du label parisien Ligne Bleue Records et proche de la Fédération du Boukan (Bamao Yendé, Le Diouck, Nyokō Bokbaë), c’est tout un imaginaire du rap français que rad cartier a décidé de déterrer à l’aune de son premier véritable format long.

Envisagé comme un précédent à ce qui suivra, le street CD est à la fois un support commercial qui prépare le terrain pour un album à venir et un manifeste à la créativité de son auteur. Moins coûteux à produire, il témoigne tout de même d’une cohérence souvent absente des mixtapes qui occupent désormais la même place dans l’écosystème du rap. Et, à l’évidence, VT ZOOM témoigne de la concentration et les obsessions esthétiques propres au format street-album endormi depuis les années 2010.

Lire la suite sur lesinrocks.com