Les écrans de 9 à 12 ans : en route vers l’autonomie

·2 min de lecture

Depuis tout petit, vous lui avez imposé un cadre adapté à son âge pour les écrans. Et progressivement, il a eu le droit d’y avoir davantage accès, avec de plus en plus d’autonomie. C’est justement dans le but d’un jour, le laisser voler de ses propres ailes. Alors si entre 9 et 12 ans, il n’est pas encore question de le lâcher seul sur Internet, vous pouvez commencer à lui donner plus de liberté en ce qui concerne la répartition du temps d’écran. Il prendra ainsi davantage de responsabilité. Bien entendu, vous avez encore le dernier mot.

Ainsi par exemple, proposez-lui de pouvoir regarder 1 heure d’écrans par jour. Et à lui de répartir son temps (en dehors des repas et de la fin de soirée) et le type d’écran privilégié. Il pourra ainsi décider de jouer une demi-heure aux jeux vidéo et de regarder un épisode de sa série préférée. Une façon de lui laisser plus de liberté tout en ayant l’œil.

Vous pouvez aussi lui demander d’associer à ce choix d’écrans, des activités ludiques de son choix hors écrans. Il devra ainsi pratiquer des activités sportives, choisir de faire la cuisine, de jouer à d’autres jeux, de lire selon ses goûts… au quotidien. Vous lui aurez expliqué en amont les raisons de cette nécessité pour sa bonne santé physique et mentale.

Surfez avec lui

Enfin n’oubliez pas d’échanger avec lui. Incitez-le à vous raconter ses expériences sur les écrans : son ressenti sur le jeu, ses sentiments après le dessin animé qu’il a regardé…

A partir de 9 ans, vous pouvez aussi l’initier progressivement et de manière plus approfondie à l’utilisation d’Internet. Expliquez-lui que « tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public, tout ce que l’on y met y restera éternellement et qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on y trouve ».

Il n’est toutefois pas encore capable d’évoluer sans la surveillance d’un adulte. Pensez à bien paramétrer tous vos écrans avec des contrôles parentaux pour éviter qu’il ne surfe en dehors de votre présence.