Écrans : un quart des enfants de deux ans y est déjà exposé, selon une nouvelle étude

Ksenia Shestakova / iStock

Aujourd'hui, les écrans sont omniprésents dans nos vies. D'après une nouvelle enquête, appelée Elfe pour Étude longitudinale française depuis l'enfance, et menée par l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (Insee) auprès de 18.000 enfants nés en 2011, les plus petits y seraient même parfois trop exposés.

Si 38% des enfants de moins de deux ans "sont maintenus à l’écart des écrans numériques, ordinateurs ou tablettes, durant leurs six premières années de vie", l'étude précise qu'au même âge, près d'un quart d'entre eux (soit 27%) y est déjà exposé. Ceux ayant un usage considéré comme "intensif" (environ 16%) pourraient passer jusqu'à 20 minutes par jour dessus. À cinq ans, ce temps se doublerait même et pourrait ainsi atteindre jusqu'à 50 minutes par jour.

Un constat jugé "inquiétant" par Justine Atlan, directrice de l'association e-Enfance, qui s'est exprimée au micro de Franceinfo. "L'écran n'est pas quelque chose d'anodin", rappelle-t-elle. "Le problème (de l'écran), c'est qu'il ne renvoie rien et qu'il ne favorise pas l'interaction dont le très jeune enfant a besoin pour se développer", ajoute Samuel Comblez, psychologue pour mineurs, auprès de nos confrères du Parisien. Une exposition prolongée à la lumière bleue peut effectivement avoir de nombreuses conséquences sur les plus petits.

C'est ce qu'indique l'association e-Enfance sur son site. Parmi les répercussions psychologiques des écrans sur les enfants, on retrouve ainsi :

Des conséquences physiques, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite