Écroué en Belgique, Salah Abdeslam ne veut pas purger sa peine en France

Actuellement, Salah Abdeslam est écroué en Belgique. Reconnu coupable pour les attentats du 22 mars 2016, il encourt dans le pays une peine de prison à vie. En France, il a été condamné à la prison à perpétuité incompressible dans le cadre des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts. « Prêté » à la Belgique dans le cadre du procès des attentats de Bruxelles, Salah Abdeslam a pourtant effectué la majorité de son séjour en prison en France. Mais selon l’AFP, il ne veut pas y retourner. C’est ce qu’a informé le tribunal de première instance francophone (TPIF). « Salah Abdeslam s'oppose à son transfèrement en France », a précisé le TPIF.

À lire aussi Attentats du 13-Novembre : ni Salah Abdeslam, ni aucun autre condamné ne fait appel

Même si le procès des attentats de Bruxelles n’est pas terminé, et que les peines ne seront décidées que dans le courant du mois de septembre, le détenu âgé de 33 ans a déposé une action en référé (en urgence) à l'encontre de l'État belge, qui devra exprimer un avis sur la demande. La réponse est attendue lundi 4 septembre à 14 h. Cela veut dire que la cour d’assises va devoir suspendre son audience le temps des plaidoiries dans l'action en référé de Salah Abdeslam.

Sa peine connue en septembre

La justice belge accédera-t-elle à ses demandes ? Salah Abdeslam purge déjà une peine de vingt ans de prison pour sa participation à une fusillade avec la police en mars 2016. Sa peine a été prononcée en 2018. Dans le procès des atte...


Lire la suite sur LeJDD