Égalité salariale : pour gagner plus, négociez plus ?

Marie-Stéphanie Servos

Depuis le 5 novembre à 16h47, les femmes travaillent bénévolement, selon le calcul des Glorieuses basé sur les chiffres de l’inégalité salariale d’Eurostat. En France, elles gagnent en effet 15,4% de moins que les hommes… Mais elles négocient aussi moins qu’eux pour obtenir une augmentation ou une promotion, comme le révèle un récent sondage OpinionWay pour la chaire RSE d’Audencia en partenariat avec KPMG. 

Pour gagner plus, demandez plus ! C’est un peu l’un des enseignements majeurs du Baromètre de l’égalité professionnelle OpinionWay pour Audencia en partenariat avec KPMG. Selon l’étude, qui analyse les différences de comportements face à la négociation, les femmes seraient moins audacieuses que les hommes, et oseraient moins demander à leur employeur une augmentation ou une promotion. En cause ? Leur manque de confiance en elles. « Seulement 34% des femmes osent négocier leur premier salaire, contre 41% des hommes, ce qui creuse inévitablement l’écart femmes-hommes qui les poursuivra pour la suite de leur carrière », souligne Anne-Laure Guiheneuf, responsable du pôle recherche et business d’Audencia. Et l’art de la négociation ne s’améliore pas au fil du temps… Au fil de leur carrière, les femmes sont 55% à rapporter qu’elles osent négocier leur rémunération, contre 60% des hommes. Elles sont aussi 39% à affirmer avoir demandé plus de responsabilités contre 44% de leurs homologues masculins. Mais négocier n’est que le premier pas dans l’évolution de leur carrière, et le fait d’oser n’implique pas forcément d’obtenir ce qui est demandé... Pourtant, l’audace paie : les femmes ayant négocié une augmentation de salaire sont par exemple 81% à l’avoir obtenu, contre 85% des hommes. 

Les jeunes femmes plus audacieuses que leurs aînées ? 

Mais ce n’est pas tout, le critère générationnel jouerait pour beaucoup...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi