Élections américaines : Sarah McBride devient la première sénatrice trans des États-Unis

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

En battant haut la main son adversaire républicain dans l'État du Delaware avec 86% des voix, Sarah McBride marque l'histoire en devenant la première sénatrice trans des États-Unis.  

C’est une réussite qui ouvre la voie. Alors que bulletins départageant Joe Biden et Donald Trump continuent d’être dépouillés pour savoir qui deviendra le 46e président des États-Unis, l’État du Delaware a d’ores et déjà offert une victoire savoureuse. Les électeurs du fief du  candidat démocrate en course pour la Maison-Blanche, ont largement voté pour Sarah McBride, une militante de longue date pour les droits des LGBTQ+, pour les représenter au Sénat. Jamais dans l’histoire des États-Unis, une personne ouvertement trans n'avait été élue à un tel niveau. « Nous l'avons fait. Nous avons remporté l'élection », s’est réjouie sur son compte Twitter la nouvelle élue. « J’espère que cette soirée montrera aux enfants LGBTQ qu’ils ont aussi leur place dans notre démocratie », a-t-elle ajouté. 

Un visage révélé en 2016 

À 30 ans, Sarah McBride originaire de Wilmington n’est pas inconnue sur la scène politique américaine. Elle a travaillé avec Beau, le fils de Joe Biden, quand il était procureur général de l'État et à la Maison-Blanche sous le mandat de Barack Obama.  

Depuis 2013, elle milite contre les discriminations de genre dans la législation du Delaware. Elle est actuellement porte-parole de la campagne pour les droits humains (HRC), la principale organisation de défense des droits des LGBTQ aux États-Unis.  

En 2016, Sarah McBride était déjà entrée dans l’histoire en devenant la première personne trans à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi