Élections régionales : le jeu de dames

Ava Djamshidi
·1 min de lecture

La tenue des scrutins des 20 et 27 juin a été confirmée et les femmes pourraient bien y créer la surprise. Tour d'horizon des candidates à suivre.

Trio sous tension

Dans la région capitale, les égéries de l'élection sont essentiellement féminines. À commencer par la présidente sortante, Valérie Pécresse, candidate à sa réélection, et cible privilégiée de ses adversaires de gauche qui rêvent de s'emparer de son trône. Au premier rang desquels Audrey Pulvar, chef de file d'une liste « divers gauche », partie en campagne sans les écologistes ni les « insoumis », qui font cavaliers seuls, les premiers avec Julien Bayou, les autres derrière Clémentine Autain.

ABACA_763875_017
ABACA_763875_017

©Grégoire Elodie/ABACA

Retour vers le futur

En politique, les parenthèses ne durent jamais bien longtemps. L'ancienne ministre de l'Éducation nationale de François Hollande fait son retour comme tête de liste socialiste à la présidence de la région Auvergne-Rhônes Alpes. Najat Vallaud-Belkacem y défie le sortant, Laurent Wauquiez (Les Républicains, LR). Mais avec un inconvénient de taille : elle n'est pas parvenue à rassembler la gauche derrière elle dès le premier tour.

ABACA_761119_011
ABACA_761119_011

©Blondet Eliot/ABACA

Une ministre au front

À l'issue des élections municipales, les rêves d'implantation locale de La République en marche sont restés à l'état de chimère. Est-ce en raison de cette difficulté à ancrer le parti présidentiel dans les territoires qu'une seule femme membre du gouvernement s'est véritablement lancée dans cette campagne compliquée ? En Nouvelle-Aquitaine, la discrète ministre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi