Élections régionales : Marlène Schiappa accablée de reproches sur leur mauvaise organisation

·1 min de lecture

La soirée du premier tour des élections régionales, le dimanche 20 juin 2021, n'a pas été simple pour Marlène Schiappa. Prise à parti par Laurent Delahousse sur France 2 après un débat sur la mauvaise organisation du scrutin, elle a essuyé ce même reproche sur TF1. Anne-Claire Coudray lui a fait remarquer : "La France Insoumise n'est pas le seul parti à vous reprocher d'avoir mal organisé ces élection au gouvernement."

La ministre déléguée à la Citoyenneté, régulièrement recadrée, s'est lancée dans un long argumentaire. "Chacun doit prendre ses responsabilités", a-t-elle déclaré. Avant de souligner qu'à Marseille, "ça a été extraordinairement mal organisé par la municipalité qui est dirigée par une alliance de gauche". En ce qui concerne le fait que des électeurs n'aient pas reçu les professions de foi des candidats, elle a attribué la faute à Adrexo, société privée mandatée pour les distribuer : "Il y a à ce jour, d'après Adrexo, 21 000 électeurs qui n'ont pas reçu leur propagande électorale."

Gilles Bouleau est intervenu pour lui rappeler que "ça, c'est la responsabilité du ministère de l'Intérieur, Madame Schiappa". "C'est la responsabilité d'Adrexo et ils sont convoqués par Gérald Darmanin dès demain au ministère de l'Intérieur", lui a-t-elle rétorqué. Au collègue d'Anne-Claire Coudray de conclure : "Mais c'est vous qui avez délégué cette responsabilité à cette entreprise, Madame." Ce débat n'a pas lieu d'être pour Marlène Schiappa : "On serait à côté de la plaque si on considérait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles