Élections régionales : Rachida Dati s'en prend violemment à ses adversaires

·1 min de lecture

Dimanche 20 juin 2021, la majorité présidentielle a pris une claque sans précédent : La République en Marche n'est en effet pas parvenue à se hisser au second tour des élections régionales dans la moindre région, toujours battue par ses adversaires de gauche ou de droite. Même dans le Nord, où l'artillerie lourde avait été sortie avec la présence de cinq ministres dont Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin, le seuil des 10% n'a pas été franchi. En Île-de-France, c'est la présidente sortante Valérie Pécresse qui a offert une large victoire au premier tour aux Républicains avec 35,94 % des voix. De quoi donner beaucoup d'assurance à une certaine Rachida Dati, qui s'en est violemment pris à la majorité.

La maire Les Républicains du VIIe arrondissement de la capitale, battue par Anne Hidalgo lors des élections municipales à Paris, était l'invitée de Léa Salamé lundi 21 juin 2021 dans la matinale de France Inter. L'ancienne lieutenante de Nicolas Sarkozy s'est violemment attaquée à La République en Marche et ses députés suite à cette défaite cinglante, estimant que le parti d'Emmanuel Macron n'a pas d'unité politique, égratignant la gauche au passage : "Vous n'allez pas me dire que ceux qui étaient à la primaire de la gauche avaient une vision de de la société Française. Ils ont tous fini chez Macron en deux secondes, alors qu'ils avaient signé des chartes. Ce n'est pas ça qui donne envie aux Français de voter" a-t-elle lancé à Léa Salamé. "En Marche, c'est quoi ? Des traîtres de gauche, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles