Ému, Patrick Bruel revient sur “son premier grand chagrin” : la mort de son meilleur ami - VIDÉO

·1 min de lecture

Le 27 mai 2013, Guy Carcassonne succombait à une hémorragie cérébrale à l’âge de 62 ans seulement, alors qu’il était en voyage à Saint-Pétersbourg, en Russie. Huit ans plus tard, la blessure est toujours vive dans le cœur de son grand ami, Patrick Bruel. En effet, la disparition du juriste spécialisé en droit constitutionnel l’a véritablement “fracassé”. C’est ce qu’il a confié face à Claire Chazal dans l’émission Passage des arts, mercredi 2 juin 2021. Le chanteur et comédien était invité devant les caméras de France 5 à l’occasion de son retour au cinéma dans le film Villa Caprice, réalisé par Bernard Stora, en salles le jour-même. Au cours de son interview, Patrick Bruel est revenu sur le décès de son ami suite à la question d’une téléspectatrice concernant “sa plus belle rencontre”. Pas besoin d’y réfléchir à deux fois : “Hormis mes enfants évidemment, c’est sans conteste Guy Carcassonne, qui a été pour moi le socle, le frère, le confident”, a confié la star, non sans émotion.

“C’était mon meilleur ami, mon grand ami”, a ajouté Patrick Bruel, avec un léger sourire empreint de nostalgie, évoquant leurs “27 ans d’amitié sans faille”. En 2013, le décès de Guy Carcassonne est un choc brutal. “Sa disparition m’a fracassé. Mon premier très, très grand chagrin”, révèle le chanteur, avant de conclure : “C’est quelqu’un qui nous manque énormément aujourd’hui, qui manque énormément dans le paysage et dans le discours national.” Huit ans après, le deuil est encore difficile pour les proches (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles