Covid-19 : Olivier Véran veut éviter des "choix terribles"

·1 min de lecture

Le stresse monte chez les Français, à la veille d'une probable allocution présidentielle tant redoutée. En effet, mercredi 31 mars, Emmanuel Macron pourrait prendre la parole à la télévision, comme lors des deux précédents confinements en mars et en octobre 2020, pour annoncer de nouvelles mesures de restriction plus strictes. L'épidémie de coronavirus se fait toujours plus intense en France, et l’exécutif craint que les hôpitaux soient saturés. Une situation tout particulièrement les effraye : le tri des patients. En d’autres mots, s’il n’y a plus de lits disponibles pour accueillir tout le monde, les médecins seraient contraints de choisir qui sauver entre deux patients… Une situation insoutenable. Dans une tribune publiée par le JDD le 27 mars, des médecins de l'AP-HP ont tiré la sonnette d'alarme et alerté contre ces drames qui pourraient survenir. Olivier Véran, ministre de la Santé, a entendu cet appel. "Des 'choix terribles pour les soignants' que le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré vouloir leur éviter, lors d'un entretien dimanche soir avec ces directeurs médicaux de crise" rapportent les journalistes du quotidien Le Point.

Le plus important pour l’exécutif est maintenant de trouver une solution pour éviter cette situation. Tout devrait se jouer le 31 mars, comme le relaie nos confrères : le président de la République devrait définir le cap à suivre lors du Conseil de Défense. Le gouvernement estime notamment que les transferts de patients ne sont pas assez nombreux. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite