Épidermolyse bulleuse : cause, symptômes, traitement, évolution de cette maladie génétique

La peau recouvre l’intégralité de l’organisme. À ce titre, elle est le plus grand organe du corps humain. Cependant, cette dernière n’est pas infaillible, et certaines affections peuvent lui causer des désagréments importants. Tel est le cas de l’épidermolyse bulleuse, une maladie génétique rare qui se matérialise par des bulles souvent douloureuses sur l’épiderme.

L’épidermolyse bulleuse est une maladie héréditaire, qui se caractérise par des atteintes cutanées, et notamment par la formation de bulles dans les différentes couches de l’épiderme. Ces dernières disparaissent ensuite par érosion et peuvent, dans certains cas, laisser d’importantes cicatrices. Habituellement, l’épidermolyse bulleuse se manifeste dès la naissance ou au cours de la petite enfance. Cependant, parfois, il s’agit d’une pathologie qui peut survenir uniquement à l’âge adulte. L’épidermolyse bulleuse est une maladie rare et complexe, dans laquelle les symptômes peuvent être très légers ou bien plus graves, jusqu’à menacer le pronostic vital. L’épidermolyse bulleuse regroupe plus exactement quatre maladies génétiques rares, elles-mêmes décomposées dans des sous-catégories. Cette classification rassemble notamment l’épidermolyse bulleuse simple, l’épidermolyse bulleuse jonctionnelle, l’épidermolyse bulleuse dystrophique, ainsi que le syndrome de Kindler.

Généralement, l’épidermolyse bulleuse se caractérise par des atteintes cutanées douloureuses. Cette pathologie peut se traduire par :

Tous les types d’épidermolyses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles