Comment éplucher facilement les poivrons ?

Avec des œufs, du fromage blanc, marinés ou avec du riz : le poivron se cuit de plein de façons différentes ! Ce légume du soleil, roi de nos assiettes estivales, vient apporter une touche de couleurs à nos tables. S'il se consomme de juin à octobre, il peut se déguster toute l'année, une fois congelé. Très utilisé dans la cuisine méditerranéenne, il se retrouve aussi dans la cuisine mexicaine et dans la fameuse recette des fajitas ! Mais, attention, pour se régaler avec le poivron, il faut savoir le préparer, et ce, peut importe sa couleur. Découvrez toutes nos astuces pour éplucher et épépiner facilement vos poivrons rouges, verts ou jaunes.

Notre astuce pour bien couper un poivron et l'épépiner

Frais, en bocal ou surgelé, le poivron se découpe toujours de la même manière. Commencez par le laver, puis posez-le sur une planche à découper. À l'aide d'un couteau aiguisé, retirez le pédoncule - la tige verte, en découpant un cercle tout autour, comme pour faire un chapeau. Coupez ensuite les tiges blanches qui permettent de retenir la grappe de pépins et retirez cette partie en tirant simplement dessus. Une fois le poivron épépiné, vous n'avez plus qu'à couper le légume en lamelle ou en dés, en fonction de la recette. Si vous souhaitez préparer des poivrons farcis, rincez simplement l'intérieur pour retirer les pépins qui peuvent parfois rester collés.

Est-ce que la peau des poivrons se mange ?

Faut-il ou non enlever la peau des poivrons ? Comme avec les champignons, la question fait débat. Sachez simplement que tout est possible. Certains consomment le légume simplement épépiné et cuit quand d'autres préfèrent retirer sa peau. Cette dernière n'a pas très bonne réputation. Il parait qu'elle est indigeste. Si vous avez des intestins fragiles, mieux vaut alors la retirer pour éviter tout désagrément.

Comment éplucher un poivron avec un économe ?

Pour enlever la peau des poivrons, la technique la plus simple reste encore d'utiliser un économe. Comme pour de nombreux fruits

(...) Cliquez ici pour voir la suite