Éric ("Les 12 coups de midi") soutenu par Camille, une ancienne candidate : "Il est loin d'être pédant"

Rien ne semble pouvoir arrêter le parcours d'Éric, le candidat des "12 coups de midi" sur TF1. Chaque midi, depuis le 21 novembre 2019, il enchaîne victoire sur victoire, étoile mystérieuse sur étoile mystérieuse. Le Breton est arrimé à la barre de l'émission présentée par Jean-Luc Reichmann, franchissant les étapes les unes après les autres. Avec 107 participations pour 563.463 euros de gains et cadeaux, l'actuel champion est actuellement à la troisième marche du podium des plus grands maîtres de midi de toute l'histoire du jeu télévisé. Il a détrôné Véronique, dite "Tata Véro" éliminée lors de sa 100è participation. Candidat certes très fort, il n'arrive cependant pas à rivaliser avec Paul, le dernier champion, dans le coeur des fans du programme.

Il faut dire que le personnage est plutôt du genre discret. Pas celui à faire des blagues ou à raconter sa vie sur le plateau de l'émission. Sauf le jour de son anniversaire, le 11 février dernier, où une enveloppe provenant de sa femme Stéphanie et de leurs deux filles, a réussi à fendre l'armure du Breton, provoquant une séquence émotion, même auprès de Jean-Luc Reichmann. Serait-ce son attitude jugée un peu distante ? Ou de la jalousie provoquée par ses gains ? Toujours est-il que le grand maître de midi de 46 ans n'attire pas que de la sympathie. Au contraire, les internautes semblent plutôt agacés par ce candidat à la culture générale sans limite.

Camille, une ancienne candidate des 12 coups de midi, a appelé directement Cyril Hanouna sur le plateau de TPMP

En tout cas, son cas ne semble laisser personne indifférent. Il a même fait l'objet d'un débat sur le plateau de Touche pas à mon poste du 5 mars 2020. A la question de savoir si Éric allait finir par détrôner Paul et ses 153 participations, la discussion a très vite tourné autour de son attitude jugée arrogante et méprisante. Mais heureusement pour le maître de midi, certains le soutiennent tout de même. Notamment Bernard Montiel qui estime que les internautes "ont

(...) Cliquez ici pour voir la suite