Éric Ciotti veut mettre les parents à l’amende

Gabriel Attal a tranché : le port de l’abaya, considéré comme un signe religieux ostentatoire, ne sera pas autorisé à l’école. Vous approuvez ?

C’est une très bonne chose. Enfin ! Je regrette que sur un sujet aussi grave nous ayons pris tant de retard, à cause d’un ministre [Pap Ndiaye] wokiste, d’extrême gauche, complaisant avec le communautarisme, qui n’a rien fait contre les atteintes à la laïcité. Sous son exercice, elles ont bondi de 150 % ! Mais j’estime qu’il faut aller plus loin en protégeant l’école hors les murs : il faut interdire le port de signes religieux pour les parents d’élèves accompagnants lors des sorties scolaires. J’ai proposé plusieurs amendements en ce sens dans différents projets de loi. Emmanuel Macron les a systématiquement récusés, sous la pression de son aile gauche.

L’une des pistes évoquées pour fermer la polémique sur le sujet, qu’est-ce qu’un « signe ostentatoire religieux », serait de revenir à l’uniforme ou à la blouse à l’école et au collège. Bonne idée ?

J’y suis très favorable. Je propose qu’on avance vite et qu’on généralise le retour de l’uniforme. Nous souhaitons lancer une expérimentation dans ce sens, dans les collèges des Alpes-Maritimes, en accord avec le président du conseil départemental. J’ai évoqué cette candidature avec Gabriel Attal. Ce sera la meilleure réponse contre ceux qui cherchent à contourner la loi, j’ajoute que c’est aussi une façon d’atténuer les différences sociales.

Au-delà de la question religieuse, la qu...


Lire la suite sur LeJDD