• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Éric Zemmour attaqué par Gérald Darmanin après ses déclarations sur les prénoms français

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La question est sur toutes les lèvres des analystes politiques depuis de longues semaines : Éric Zemmour sera-t-il candidat à l'élection présidentielle de 2022 ? L'écrivain et polémiste fait toujours planer le doute sur son éventuelle candidature, alors que celles-ci se multiplient, avec récemment l'officialisation de celle d'Anne Hidalgo à gauche. Après avoir déjà mis un terme à son édito dans Le Figaro, il a dû abandonner son poste de chroniqueur sur CNews lundi 13 septembre 2021, puisque le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) a annoncé que son temps de parole allait désormais être décompté, malgré l'absence de candidature. En attendant, Éric Zemmour assure la promotion de son nouveau livre, La France n'a pas dit son dernier mot, et était notamment l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM TV, mercredi 15 septembre 2021. Outre ses nouveaux indices sur sa possible participation à la course à l'Élysée, le polémiste a de nouveau tenu des propos chocs.

Trois ans après son accrochage avec Hapsatou Sy dans Les Terriens du dimanche sur C8, au sujet de son prénom qui ne serait pas assez "français", l'écrivain a réitéré sa vision des choses chez Jean-Jacques Bourdin : "Soit le prénom n’est rien, puisque c’est ce que vous avez l’air de dire, et je ne vois pas pourquoi on ne donnerait pas un prénom français, soit il est un marqueur de l’identité, en plus c’est ça la vérité, et là il faut justement donner des preuves d’amour" a-t-il commencé. "Vous savez pourquoi les immigrés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles