Éric Zemmour dénonce le comportement de Marine Le Pen au soir du second tour : "Cela m’a surpris"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dimanche 24 avril 2022, Éric Zemmour a rassemblé 7% des suffrages lors de l’élection présidentielle. Depuis cette défaite, le candidat de Reconquête! ne s’était pas exprimé publiquement dans les médias. Alors que de nombreux partisans l’attendaient sur CNEWS, c’est finalement sur BFMTV que l’ancien polémiste a accordé sa première interview post-présidentielle, mardi 2 mai 2022. Il en a profité pour s’exprimer sur sa concurrente d’extrême-droite : Marine Le Pen. Une chose est sûre, le comportement de la candidate du Rassemblement National, le soir du dimanche 24 avril 2022, a choqué Éric Zemmour. "Marine Le Pen a parlé avant moi", fustige-t-il au micro de Bruce Toussaint. "Elle a eu un air plutôt triomphant en parlant de victoire éclatante", complète-t-il, accusant aussi le rôle de Vladimir Poutine dans sa défaite. "Je vous avoue que cela m’a surpris et cela m’a peiné. J'avais l'impression, ce soir-là, d’être le seul désespéré par la victoire d’Emmanuel Macron", a ainsi confessé l’ancien polémiste de Laurent Ruquier.

Toujours au micro de Bruce Toussaint sur BFMTV, Éric Zemmour a lancé une nouvelle offensive contre Marine Le Pen, reprochant désormais une certaine forme d’ingratitude. "Est-ce que Marine Le Pen a remercié mes électeurs ? Non", déplore celui qui s'est dit inquiet pour la santé de Marion Maréchal. Sur ce sujet, il rajoutera par la suite que "c’est le rôle du vainqueur d’ouvrir les bras". "Le Rassemblement national veut la mort de Reconquête !", se persuade le compagnon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles