• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Éric Zemmour a-t-il une fortune cachée ? Les dessous du financement de sa possible campagne présidentielle

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ira, ira pas ? Alors que la campagne présidentielle a déjà commencé pour certains candidats comme Marine Le Pen ou Anne Hidalgo, les deux personnalités les plus haut placées ces dernières semaines dans les sondages ne se sont toujours pas officiellement déclarées candidates. Si la candidature d'Emmanuel Macron à sa propre réélection ne fait presque aucun doute, celle d'Éric Zemmour n'en fait plus beaucoup non plus. L'écrivain et polémiste, ancien chroniqueur sur CNews, n'a de cesse de grimper dans les sondages, au point de ravir la seconde place de Marine Le Pen dans les intentions de vote selon certains instituts ces dernières semaines, et même récupérer le soutien de... son père, Jean-Marie Le Pen. Mais une question se pose désormais : comment Éric Zemmour, qui n'appartient à aucun parti politique traditionnel, va-t-il bien pouvoir financer une onéreuse campagne présidentielle ?

Le quotidien régional La Dépêche du midi s'est intéressé à la question dans son édition du mercredi 13 octobre 2021. Il commence par éluder la possibilité d'une fortune personnelle cachée : malgré des revenus estimés à "presque 50.000€ par mois", le polémiste n'a pas de quoi financer lui-même sa route vers l'Elysée. Non, il nécessite pour cela l'appui de soutiens bien plus fortunés. Le quotidien avance en effet qu'Eric Zemmour peut compter sur un prêt conséquent de 300.000€ si (ou plus quand) il confirme sa candidature à la présidentielle de 2022. Un prêt accordé par l'entrepreneur Charles Gave, ancien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles