Érythème migrant : comment le reconnaître, quels symptômes et traitement ?

L’érythème migrant est le signe le plus fréquent et le plus spécifique de la maladie de Lyme, aussi appelée borréliose de Lyme. Il s’agit d’un symptôme qui se manifeste au tout début de la maladie, à un stade précoce et localisé. D’après l’association France Lyme, un érythème migrant apparait dans 50 % des cas de contamination par la bactérie Borrelia burgdorferi qui est à l’origine de la maladie de Lyme. Il est important de prendre des mesures dès l’apparition de cette éruption cutanée, car des séquelles peuvent persister si la maladie n’est pas traitée assez tôt.

Un érythème est une lésion dermatologique qui se caractérise par une simple rougeur qui va s’effacer lorsque l’on appuie sur la peau. L’érythème migrant a plusieurs particularités. Il a une forme ronde ou ovale. Il apparait autour de la piqûre d’une tique et il s’étend lentement au fil des jours. Il s’agit d’une zone rouge qui peut être chaude au toucher et qui peut atteindre plusieurs centimètres de diamètre. L’érythème migrant peut prendre une apparence un peu particulière, car il arrive qu’un anneau de couleur rouge se distingue du centre de la zone. Il ne s’agit pas d’une maladie à proprement parler, mais plutôt d’un des symptômes de la maladie de Lyme ou borréliose de Lyme. L’érythème migrant apparait au tout début de cette maladie, peu après que la personne ait été infectée par une tique. En moyenne, l’érythème migrant est visible 3 à 32 jours après la piqûre d’une tique qui a transmis la maladie de Lyme au patient. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles