Cet été, on envoie bouler le "bikini body" pour de bon

·2 min de lecture

Et si le "summer body" n'avait que trop fait son temps ? Jadis injonction largement vantée par les féminins, les marques et les réseaux sociaux, le "corps parfait" (des femmes) pour l'été semble définitivement ringardisé face aux tendances plus body positive.

On l'appelle "summer body", "beach body ready" ou bien "bikini body", mais c'est toujours la même mélasse : cette tendance boostée par le marketing qui veut que les femmes sculptent leur plus belle silhouette afin de parader sur les plages comme sur un podium. Mais au fil des années, les discours bien plus décomplexants, les alertes quant à la dangerosité de certaines injonctions (à la perte de poids notamment) et les publications d'influenceuses plus féministes et "positives" ont heureusement changé la donne.

Tant et si bien que l'on se demande si le "summer body" pèse encore aujourd'hui de son influence sur les réseaux sociaux et dans les magazines féminins, là même où cette expression anglophone érigée en tendance se propageait volontiers depuis des années déjà. Si l'on trouve encore quelques titrailles en vrac de magazines people et fashion recommandant à leurs lectrices des "formules minceur" pour façonner ce corps irréel, cette tendance semble désormais has been. Et bien des choses le démontrent.

Des contre-tendances virales

Car les personnalités les plus influentes le décochaient : le summer body est mort, vive le summer body ! Et ce, en vantant les vertus d'une nouvelle tendance virale, le "hot girl summer". "Le Hot Girl Summer consiste à vivre sa vie sans regret et apprendre à se connaître en tant que femme, à vivre [sa] vie au mieux", détaillait alors l'internaute Tyra Striker au sujet de ce concept popularisé par la rappeuse féministe Megan Thee Stallion. Ces ondes-là privilégient le bien-être, la connaissance de soi et une certaine" fuck you attitude" face aux diverses pressions sexistes qui pullulent.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Il s'agit de se réapproprier son corps au sein d'une saison généralement riche en complexes pour tout ce qui a trait à l'apparence, comme une rébellion amusante, provocante et sexy", se réjouit le magazine en ligne Bustle. Comme un écho au mouvement social qui fut le premier à déboulonner au gré de posts,... Lire la suite sur le site Terrafemina   

Ce contenu peut également vous intéresser :

5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles