Ils ont été noyés dans 1 million de litres de bière et 4 autres anecdotes insolites sur cette boisson

A l’occasion de la journée internationale de la bière, on va faire pétiller votre journée d’infos insolites autour de cette boisson bue partout dans le monde. Vous allez avoir hâte de revoir vos collègues lundi juste pour placer vos anecdotes dans la conversation à la pause café !

En France, on est plus verre de vin que pinte de bière. Mais ça ne veut pas dire qu’on crache dessus pour autant, loin de là ! Les Français en boivent tout de même 30 litres par an et par personne… de quoi remplir un spa à la bière. Si l’idée peut paraître farfelue, dites-vous que le concept existe vraiment (et qu’il se trouve à Strasbourg pour ceux qui veulent allier détente et insolite). Avec une telle quantité consommée chaque année, il n’y a pas de doute : on aime la bière. D’ailleurs, cette année encore, elle fait partie des produits les plus achetés par les Français, même si les prix de certaines marques de bière comme Heineken ont bien augmenté. Si vous êtes le genre de personnes à dire “moi la pression, je la bois”, alors restez avec nous : ces 5 anecdotes devraient vous intéresser.

1- 9 personnes se sont noyées dans de la bière

Incroyable mais vrai. En 1814 à Londres, ce n’est pas la Tamise qui a provoqué une inondation causant la mort de 9 personnes, mais bien… de la bière. 1 470 000 litres de bière ont coulé dans les rues, emportant tout sur le passage. Certes, l'info n'est pas drôle ; des gens sont morts. Mais pour ceux qui auraient survécu, on peut dire qu'ils étaient...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

La bière IPA, moins mauvaise pour le foie que les autres alcools
Bière : découvrez les goûts les plus insolites
Pourquoi le prix de la bière Heineken a plus augmenté que les autres ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles