• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Il a été touché" : Manuel Valls revient sur la réaction de François Hollande suite à l'affaire du scooter avec Julie Gayet

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est sans aucun doute l'un des scoops people qui aura le fait le plus parler ces dix dernières années. L'histoire se passe en 2014 et le magazine Closer dévoile une bombe. Son numéro du 10 janvier 2014 affiche en titre "L'amour secret du Président", accompagné de clichés sur lesquels on voit François Hollande partir de chez Julie Gayet, casque de scooter vissé sur la tête. Des révélations qui n'ont pas été sans conséquence puisque quelques heures après la révélation, Valérie Trierweiler sera hospitalisée à la Pitié-Salpêtrière. Une affaire sur laquelle François Hollande avait accepté de revenir à plusieurs reprises, notamment lundi 13 janvier 2020 lors d'une interview accordée au média belge RTL info, lorsque le journaliste avait évoqué la protection rapprochée du président de la République.

"Le Président a toujours une protection, quelle que soit la situation. Il peut circuler dans des conditions très particulières, et ensuite avec les attentats on a encore renforcé cette protection", expliquait-il avant de poursuivre : "C’est très difficile de s’échapper ! Or, tout président de la République française a eu besoin d’aller marcher, c’était le cas de François Mitterrand, d’aller voyager plus simplement. Giscard d’Estaing voulait même s’inviter chez les Français". Mais mercredi 22 septembre 2021, c'est Manuel Valls qui a accepté de revenir sur cette affaire. Invité sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, il a confié que François Hollande avait été très touché par ces révélations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles