"Ils étaient dix": ce détail qui a particulièrement choqué les amateurs du roman d'Agatha Christie

·1 min de lecture

Ils étaient dix mais à la fin il n'en restera qu'un, voire aucun... Denis Brogniart ne fait pas partie du casting de la fiction diffusée sur M6, le mardi 17 août 2021, mais il y avait un air de Koh-Lanta dans l'adaptation moderne du roman mythique d'Agatha Christie. "Ce livre m’a à la fois angoissée et envoûtée", s'est justifiée dans Télé-Loisirs la productrice Sophie Révil, lors du tournage de cette mini-série, elle qui était déjà à la manœuvre de plusieurs épisodes de Petits meurtres à.... Autant dire que la concernée s'y connaît en polar, et s'est donc essayée, avec Ils étaient dix, au slasher-movie, un sous-genre du cinéma d’horreur où un tueur en série extermine les membres d’un groupe les uns après les autres. Du coup, cette réécriture contemporaine de l'œuvre de la romancière britannique risquait de décontenancer les fans, d'autant plus que l'action effectuait un bond dans le temps et que les (anti)héros ont pris un sérieux coup de jeune.

Et, en effet, la déception a prédominé chez les internautes qui ont visionné les deux premiers épisodes de cette adaptation. Pourtant, les moyens avaient été mis sur la table pour envoûter les téléspectateurs avec un décor au charme vénéneux et un casting cinq étoiles (Samuel Le Bihan, Romane Bohringer, Guillaume De Tonquédec,...). Mais un détail a particulièrement irrité ceux qui avaient décidé de passer la soirée sur cette île de tous les enfers. "La pauvre Agatha Christie, entendre des " Wesh" à tout bout de champ, elle doit se retourner (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles