• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Il était absolument nul" : Brigitte Bardot déplore l'inaction d'Emmanuel Macron après leur rencontre

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le milieu politique est infesté de requins, et pourtant Brigitte Bardot, l’amie des bêtes, n’a que peu de considération pour nos dirigeants. L’ancienne icône de la mode préfère la compagnie d’animaux plus domestiques, elle qui vit repliée dans sa villa tropézienne au milieu de ses amis à poils. Depuis de longues années, la résidente de la Madrague défend la cause animale, prônant une politique volontariste sur ce sujet. Et n’hésite d’ailleurs pas à interpeller le gouvernement sur ce thème qui lui tient à cœur, quitte parfois à ne pas y mettre les formes. L’entretien que BB a accordé au Parisien Magazine, vendredi 24 septembre 2021, ne risque pas d’arranger ses relations avec le pouvoir en place. Au cours de cette interview exclusive, elle s'indigne longuement des maltraitances faites aux animaux dans les abattoirs ou du récent carnage des dauphins aux Îles Féroé.

Un énième coup de gueule qui sonne comme un coup d’épée dans l’eau tant l’ancienne complice de Jean-Paul Belmondo n’a constaté aucun changement depuis le début de mandat d’Emmanuel Macron. Un chef d’Etat pour qui elle fondait beaucoup d’espoir mais auquel elle accorde désormais peu d’estime depuis leur rencontre infructueuse. "Après son élection, il m'a demandé de venir le voirOn est restés une heure et demi à parler ensemble et il a semblé ignorer totalement ses sujets", a-t-elle indiqué à nos confrères. Et d’ajouter désabusée : "Pour tout dire, il n'y comprenait rien. Il était choqué, bien sûr de ce que je disais, mais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles