Il était deux fois, la maison

Daniele Gerkens
·1 min de lecture

Voilà une dizaine de jours que nous sommes entrés dans la saison 2 du confinement.

Loin du soleil radieux de ce printemps, la météo de l’automne, moins clémente, rend cet exercice plus difficile. S’y ajoutent l’inquiétude, les nombreux questionnements, l’actualité pas toujours gaie… En cette fin d’année 2020 qui ouvre un nouveau chapitre pour chaque Français, nous allons vivre une période de l’Avent et des fêtes pour le moins singulières.

Une fois encore, nous sommes contraints de transformer nos domiciles en refuges, mais aussi en bureaux pour nombre d’entre nous, en lieux de détente, en espaces à partager et où se retrouver, réellement et virtuellement, où s’isoler quand on le peut. Une fois encore, la maison se fait multiple, brouille les frontières, floute l’usage de chaque pièce, nous obligeant à nous réinventer quotidiennement. Une fois encore, nous ne pouvons plus voyager, nous déplacer, nous qui sommes tous devenus plus ou moins nomades.

Chez ELLE Décoration, nous entamons ce reconfinement avec l’envie de défendre plus que jamais ce qui fait l’essence de notre marque : des sujets qui font rêver, des objets qui racontent le monde d’aujourd’hui et esquissent celui de demain, des couleurs pleines de bonne humeur, des portraits de femmes et d’hommes qui écrivent l’avenir, des matériaux d’exception, des impressions d’ailleurs, des textures précieuses, des inspirations infinies, etc. Tout cela s’incarnera...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi