"Elle était en train de secouer mon fils" : une crèche visée par des accusations de maltraitances

"Elle était en train de secouer mon fils en pleurs". Une crèche du groupe People & Baby est visée par des accusations de maltraitances, selon les informations de FranceInfo révélées ce 12 juillet. Plus précisément, une mère de famille accuse une employée de cette crèche, située dans les Yvelines, d'avoir violemment "secoué son fils", en pleurs, et âgé de deux ans et quatre mois.

"Ça faisait plus d'une semaine [que mon enfant Ilyan] arrivait devant la crèche qu'il hurlait, qu'il ne voulait pas rentrer dans la crèche. Il me disait à chaque fois : 'dame méchante, dame méchante'. La pédiatre m'a conseillée d'aller chercher mon fils une heure avant l'heure habituelle, de ne pas les prévenir, de ne pas le déposer à la même heure", a témoigné la mère de famille, Ignestra Traverso, 39 ans, auprès de FranceInfo.

En suivant ces conseils, Ignestra Traverso a assisté à une scène qui l'a indignée : "En arrivant dans le jardin j'entends 'Ilyan, tu arrêtes !' d'une manière très méchante et en hurlant. Donc là, je me précipite et là je vois une professionnelle les deux mains sur les épaules de mon fils en train de le secouer et mon fils en pleurs, tétanisé".

Une plainte déposée au commissariat

Suite à ces événements, une plainte a été déposée le 6 juillet dernier au commissariat de Mantes-la-Jolie pour "violence aggravée par deux circonstances suivie d'incapacité n'excédant pas huit jours" mais aussi pour "faux : altération frauduleuse de la vérité...

Lire la suite


À lire aussi

Qui était Antoinette Fouque ? 4 mots-clés pour mieux connaître l'icône féministe
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa dénonce la "masculinité toxique"
Et si la productivité était une notion antiféministe ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles