États-Unis : « Bébé Holly », enlevée par une secte il y a 41 ans, a retrouvé ses parents

© Feifei Cui-Paoluzzo / Getty Images

Les autorités du Texas ont annoncé jeudi avoir retrouvé vivante une Américaine portée disparue en 1981 lorsqu'elle était nourrisson, et ont appelé à l'aide pour percer le mystère qui entoure toujours le meurtre de ses parents.

« Bébé Holly a été localisée, elle est vivante, a 42 ans et va bien » a déclaré l'adjoint du procureur général du Texas, Brent Webster, lors d'une conférence de presse. « Nous nous en réjouissons », a-t-il poursuivi, « mais il nous reste un crime à résoudre ».

Lire aussi >> « J'ai été élevée dans une secte, ma famille »

Celui-ci remonte à janvier 1981, quand les corps d'un homme et d'une femme, apparemment victimes d'un homicide, ont été retrouvés dans une zone boisée de Houston, au Texas. Pendant quarante ans, ils sont restés sans identité. Les avancées de la généalogie génétique ont permis, en 2021, de mettre un nom sur ces victimes : il s'agit de Tina et Harold Clouse, un couple originaire de Floride qui avait une petite fille, Holly.

C'est cette dernière qui vient juste d'être retrouvée. Elle « a été informée de l'identité de ses parents biologiques et a rencontré virtuellement des membres de sa famille biologique pour la première fois mardi », a précisé Brent Webster. Selon lui, elle avait été abandonnée dans une église d'Arizona et élevée dans une famille qui n'est « pas soupçonnée dans l'enquête ».

Ses parents auraient rejoint une secte

En revanche, la police recherche « deux femmes s'identifiant comme membres d'un groupe religieux nomade » qui l'ont déposée dans cette église. « Elles portaient de longues robes blanches, marchaient pieds nus et ont dit que leurs croyances impliquaient de séparer...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles