États-Unis: des limiteurs d'eau installés chez des célébrités ne respectant pas les restrictions

Sigle d'Hollywood - dr
Sigle d'Hollywood - dr

Alors que Los Angeles connaît une sécheresse historique, les autorités responsables de l'eau dans tout l'État ont imposé des restrictions obligatoires, assorties d'amendes.

Mais le service des eaux de Las Virgenes a dû faire face à un problème particulier: ses clients sont si riches que les amendes ne les dissuadent pas de changer de comportement.

Pour pallier ce problème, les autorités procèdent donc à l'installation d'un limiteur, à la forme d'un minuscule disque métallique, sur les tuyaux des gaspilleurs chroniques, ce qui ralentit considérablement le débit d'eau d'une maison.

Grâce à ce dispositif, il devient ainsi très compliqué de prendre une douche et de faire sa vaisselle en même temps et impossible d'arroser sa pelouse.

Kevin Hart, Kim Kardashian, Madonna dans le viseur

Selon le Guardian, ces dispositifs de restriction ont déjà été installés sur des maisons appartenant à de nombreuses célébrités telles que le comédien Kevin Hart, le rappeur The Game et l'ex de Kourtney Kardashian, Scott Disick.

Mais, seules les résidences qui ont dépassé leur limite de consommation d'eau de 150% au moins quatre fois depuis décembre 2021 sont concernées par la pose de ces limiteurs de débit.

D'autres noms célèbres pourraient ainsi être les prochains: des adresses liées à Kim Kardashian, Sylvester Stallone et Madonna ont toutes été incluses dans une liste de futurs bénéficiaires de ce dispositif.

"Nous avons adopté une position très ferme sur l'égalité. Peu importe qui vous êtes, combien d'argent vous gagnez, quelle est votre notoriété: vous êtes tous traités de la même manière", a déclaré au Guardian Mike McNutt, porte-parole du service des eaux de Las Virgenes, qui dessert des quartiers comme Calabasas et Hidden Hills, très fréquentés par les célébrités.

Le dispositif n'est en place que pendant deux semaines mais le service des eaux n'est pas autorisé à couper l'accès à l'eau potable au propriétaire pour des raisons de santé. Néanmoins, toute personne qui tente de manipuler le dispositif risque une amende de 2500 dollars.

Article original publié sur BFMTV.com