États-Unis : la litanie des fusillades se poursuit

Depuis le début de l’année, plus de 18 500 personnes sont mortes par arme à feu aux États-Unis selon le site indépendant Gun Violence Archive.

Au moins six personnes sont mortes dans la nuit de samedi à dimanche aux États-Unis au cours de nouvelles fusillades, poursuivant une sombre litanie qui ne fait même plus les gros titres de la presse nationale.

Plusieurs tireurs ont ouvert le feu sur la foule dans une rue bondée de Philadelphie, dans le nord-est du pays. Ils ont touché 14 personnes, dont trois sont mortes, selon la police.

La commissaire Danielle Outlaw a indiqué que l’une des personnes décédées avait eu une altercation avec un homme, et que les deux autres étaient « des passants innocents » dans ce quartier très animé en soirée.

Flambée de violence

À Chattanooga, dans le Tennessee, deux personnes sont mortes par balles et une troisième a succombé après avoir été percutée par un véhicule lors d’une fusillade à proximité d’une boîte de nuit, selon la police locale.

« Plus d’un tireur était impliqué », a indiqué la cheffe de la police de Chattanooga, Celeste Murphy, notant que « plusieurs personnes » restaient hospitalisées dans un état critique.

Que ce soit à Philadelphie ou à Chattanooga, la police n’a procédé dans l’immédiat à aucune interpellation, d’après les médias locaux. Les États-Unis traversent une flambée de violences par armes à feu, marquée en particulier par la récente tuerie dans une école au Texas qui a coûté la vie à 19 enfants et deux enseignantes.

Au cours de ce seul week-end, le site Axios a compté qu’au total au moins 11...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles