États-Unis : le Montana empêche les personnes transgenres de faire modifier leur certificat de naissance

Vladimir Vladimirov

Le 9 septembre, l’État du Montana a rendu permanente une règle interdisant aux personnes transgenres de faire modifier leur acte de naissance.

Un règlement durci. À l’heure où les différents États américains adoptent de nouvelles lois favorisant le net recul des droits des femmes et des personnes LGBT, le Montana prend, à son tour, une décision radicale à l’encontre des personnes transgenres. Alors que des règles sont mises en place pour faire modifier le certificat de naissance afin de faire figurer le genre correspondant à l’identité, il est désormais impossible de faire la moindre modification, rapporte Insider via Associated Press. L’État de l’ouest américain rejoint ainsi le Tennessee, l'Oklahoma et la Virginie-Occidentale en matière de législations vis-à-vis de la modification des certificats de naissance des personnes transgenres.

C’est la suite logique de la politique menée par Greg Gianforte, le gouverneur républicain de l’État du Montana. En 2021, la loi avait été modifiée afin que seules les personnes transgenres ayant procédé à une intervention chirurgicale de changement de sexe puissent faire la demande de modification de leur acte de naissance.

Temporairement bloquée par le juge d’État Michael Moses, cette nouvelle règle a finalement été renforcée par le gouverneur. Il est désormais impossible de faire des modifications, même après une opération. En application de cette nouvelle loi, le genre ne sera plus renseigné sur les certificats de naissance, au profit d’une mention indiquant le sexe. Seuls les cas où le sexe a été “mal identifié” ou a fait l’objet d’une “erreur de scribe” ouvriront le droit à la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Béatrice Denaes : “J’ai annoncé ma transidentité à ma femme et elle m’a répondu : ‘Qu’est-ce qu’on va devenir ?’”

Accusé d'agressions sexuelles, le prince Andrew n'est pas le bienvenu aux obsèques de la Reine
La Hongrie va obliger les femmes à se confronter aux "fonctions vitales" du fœtus avant d’avorter
Exclu."On m’envoyait des lames de rasoir dans des enveloppes" : EnjoyPhoenix dévoile les dessous de l’influence
L’ONU alerte sur le recul du développement humain à cause du Covid
Jennifer Lawrence confie avoir vécu deux arrêts naturels de grossesse traumatisants avant d’avoir son fils