États-Unis : pic des intoxications à la mélatonine chez les enfants depuis 2019

©Getty Images / SDI Productions

D’après une récente étude, le nombre d’ingestions de mélatonine chez les enfants a augmenté entre 2012 et 2021, avec au total plus de 260 000 indigestions signalées aux États-Unis. Décryptage.

Si les compléments alimentaires peuvent être une aide pour les adultes, chez les enfants, l’effet est tout autre. C’est le cas notamment pour la mélatonine, prise généralement pour aider à l’endormissement. Récemment, les Centers for Disease Control and Prevention ont publié une étude sur les intoxications des enfants à la suite d’une prise de produits contenant cette substance. Résultat ? Depuis ces dix dernières années, les chiffres ont explosé.

À lire aussi >> Effets secondaires liés aux médicaments : les hospitalisations ont augmenté de 47 %, en dix ans

Ingestions pédiatriques de mélatonine : le pic se situe entre 2019 et 2020

Les centres de santé américains ont tenu à travers cette étude à alerter sur la situation quant aux ingestions pédiatriques de mélatonine. Le rapport indique en effet que « de 2012 à 2021, le nombre annuel d’ingestions pédiatriques de mélatonine a augmenté de 530 %. Il est ainsi passé de 8 337 en 2012 à 52 563 en 2021 avec un total de 260 435 ingestions signalées. Les hospitalisations pédiatriques et les issues plus graves ont également augmenté, principalement en raison d’une augmentation des ingestions involontaires de mélatonine chez les enfants âgés de moins de 5 ans ».
Au total, les ingestions pédiatriques de mélatonine représentaient, aux États-Unis, 4,9 % de toutes les ingestions pédiatriques signalées au centre antipoison en 2021. Un taux qui est en hausse puisqu’il atteignait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Elle porte plainte à son tour contre Buitoni après avoir consommé une autre pizza que celle retirée du marché

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles